Après cette belle expérience des 20km de Paris. Je peux vous dire que le dimanche soir je me suis couchée très tôt. J’étais épuisée !

Le lendemain, quand j’ai mis les pieds par terre en me levant, surprise… Mes jambes étaient tellement courbaturées que je marchais comme un cowboy. Attention les filles, le running n’est pas très glamour parfois lol. Je n’ose même pas imaginer les douleurs des marathoniens…. (si je savais à ce moment ce qui m’attendrait le 03 avril 2016…)

Pendant toute la semaine suivant ma course des 20km de Paris, je me massais les jambes et surtout je mettais mon collant de contention pour permettre une bonne circulation du sang associé à beaucoup d’eau et d’étirements. Je m’octroie une semaine de repos bien méritée mais qui, néanmoins me fait cogiter. Une idée me vient à l’esprit. Si j’ai réussi à faire un 20km, alors je peux réussir à faire 1,1 km de plus donc une vraie distance officielle : le semi-marathon…. Aie aie aie !

Et voilà, c’est parti, j’ai choppé le virus des courses de running comme mon père………… J+1 après les 20km de Paris et j’ai déjà une nouvelle course en tête : le semi-marathon de Boulogne-Billancourt le 16 novembre 2014.

Je reprends les sorties de 10km et me met en quête très activement d’un dossard pour le semi de Boulogne-Billancourt qui a lieu le 16 novembre 2014, soit à peine 3 semaines après les 20 km de Paris.

Malgré l’avertissement de mon homme, je m’entête, je fonce. Je m’inscris ou du moins je reprends le dossard d’une copine blessée. Oui je sais, ce n’est pas bien ça ne se fait pas mais Messieurs Mesdames les organisateurs, c’est nul de ne pas pouvoir céder son dossard à un tiers quand on est blessé =>> Un dossard perdu ( une somme pouvant être conséquente selon les courses) et un coureur frustré de ne pas avoir eu un dossard disponible !

Et voilà, le 16 novembre 2014, je serai sur le départ, comme une grande, de mon premier semi-marathon. Soit même pas 2 mois après mon 1er  10km au jardin des Tuileries….

J’y crois à peine…..

semi boulogne

Publicités