Dès l’automne, lorsque le froid pointe le bout de son nez, l’envie d’aller courir est beaucoup moins pressante qu’au printemps. Pas vous ? 😉

De mon côté, la période de fin décembre à début mars fut très dure niveau running. Malgré les basses températures, j’ai tenu mes 2 entraînements à 6h30 du mat’ avant le boulot et une sortie plus ou moins longue le weekend. Quelle torture de quitter la couette pour affronter le froid hivernal.

Je dois avouer que lorsque je sortais j’étais équipée comme si j’allais au pole nord !
Ma tenue technique running Kalenji :
– bas :collant isolant temps froid
– haut : sous couche isolante manches longues à même le corps , haut zippé temps froid isolant, veste coupe-vent & imperméable avec capuche, bandeau protège-oreilles.

Comme vous le savez, mon terrain favori d’entrainement et de mes débuts dans le running  est le Jardin des Tuileries. En hiver, le jardin n’ouvre qu’à partir de 7H15/ 7h30 lorsqu’il le jour commence à se lever. Obligée de m’adapter, j’ai du changer de terrain de jeu et courir sur les quais de seine, côté musée d’Orsay. Mes matins de sortie en semaine, je croisais toujours les 6 mêmes courageux qui s’entraînaient comme moi. Un sourire et hop je continue.

Quand je les croisais, un par un, je me demandais quelle course ou quel objectif ils avaient en tête pour être aussi motivés que moi à courir tôt le matin dans le froid, la nuit et parfois la pluie. Peut-être le Marathon de Paris en avril prochain ?! waow… le Marathon de Paris.. Un jour peut-être !

Quelques conseils pour protéger du froid lors de vos sorties running :

  • Superposition des couches pour parer le froid : un haut qui sèche rapidement à porter à même la peau manches longues ou courtes (en fonction de la température extérieure), une couche isolante et par temps très froid rajouter une veste coupe-vent/ imperméable avec capuche pour protéger les oreilles et au cas de la pluie. En bas un collant isolant et imperméable.
  • Protéger les extrémités : des gants pour les mains et un bandeau, bonnet ou capuche pour les oreilles. Avoir les doigts gelés à la fin d’une sortie running est terrible, de plus cela refroidit le reste du corps.
  • Alimentation assez riche : avoir une alimentation riche en acide gras, en vitamine et en féculent va aider le corps à combattre le froid lors des entraînements par temps très froid.
  • Boire une boisson chaude : après un entrainement par temps froid, un bon thé ou un café légèrement sucré réchauffe efficacement !

Durant cet hiver, j’étais contente d’avoir réussi à puiser la motivation en moi pour ne pas lâcher pendant ces 3 longs et interminables mois de froid.

Deux choses me motivaient et me permettaient de tenir  :
> Ne pas perdre mon petit « niveau » dans la course à pied (CAP), si durement acquis au fur et à mesure des entraînements et des dépassements de soi.
>  L’enjeu du fameux semi-marathon de Paris  à la clef début mars !

solieil-paris-3b0ac16.jpg

 

Publicités