Pour réussir ses entrainements et ses objectifs, il faut aussi savoir prendre soin de son corps. Prendre le temps de se chouchouter, pas uniquement en cas de petits bobos apparus mais aussi en prévention !


En effet, n’attendez pas d’être à la limite de la blessure, de l’irritation, de LA cloque pour agir.
Avec le temps, la pratique et l’expérience, j’ai appris et découvert les produits qui m’aident à être bien dans ma peau et dans mes baskets.

Cet article est aussi important qu’un article conseils pour apprendre à courir. Il faut prendre soin de son corps pour qu’il nous le rende bien, surtout en zone rouge, mur ou autre moments difficiles que nous pourrons être amenés à rencontrer dans notre vie de sportif.

IMG_8825

 

Sans aucunes publicités pour les marques (car oui je m’achète aussi les produits en pharmacie comme vous), je vous fais part de mes 3 produits préférés que j’utilise très souvent voire au quotidien en fonction de mes préparations de course :


Huile Arnica Weleda

La rolls des huiles ! Ma mère m’a appliqué déjà quand j’avais 6 ans avant mes entrainements de gym 😉
Cette huile aux plantes très grasse peut s’appliquer avant et après l’effort.

weleda_huile_massage_arnica

Avant l’effort :
>Effet de préparation et échauffement musculaire
>Avant les courses à objectif, je me masse les jambes, du pied (tendon d’Achille) jusqu’en haut des cuisses pour préparer les muscles à l’effort
>Avant l’activité sportive : en friction rapide, elle soutient l’échauffement et limite les contractions musculaires.

Après l’effort :
>Effet relaxant et de récupération musculaire
>Après un entrainement intensif ou une compétition, lorsque les jambes sont fatiguées et lourdes, après la douche, je me masse les jambes également avec l’huile
>Après l’activité sportive : en massages amples et lents, elle accélère la récupération musculaire et prévient l’apparition des courbatures.

Cette huile est également recommandée en massages :
– pour dénouer les tensions et en cas de gêne musculaire dans le dos et les membres liées à un effort physique, au stress, à la sédentarité ….
– pour soulager le bas du dos et assouplir la peau en période de grossesse.
– pour revitaliser l’organisme et recréer une enveloppe de chaleur bienfaisante en cas de frilosité, fatigue, immobilisation prolongée…

Une formule 100% végétale riche en plantes médicinales :
– L’extrait d’arnica soulage en cas de fatigue musculaire.
– Les huiles de tournesol et d’olive de qualité biologique garantissent une glisse optimale lors des massages.
– Les huiles essentielles de lavande et de romarin au parfum aromatique renforcent ses effets tonifiants et décontracta

 

Ce que j’aime moins :

Attention, cette huile est très grasse et peu tacher certains vêtements clairs 😉
Lavez-vous bien les mains après son application.
Son odeur forte aux plantes est particulière, on aime ou on deteste. Perso, j’aime bien 😉
Son prix n’est pas donné non plus mais c’est un produit naturel et sain donc ça vaut l’investissement

Pommade Nok d’Akileine

La quoi ?
La première fois que j’en ai entendu parler de cette pommade, c’était lors d’un mariage il y a 6 ans… Original me direz-vous 😉

nok

A l’époque j’étais LOIN de m’imaginer que je vous ressortirai cette anecdote sur mon propre blog running… Waow j’en ai fait du chemin !

Revenons-en à l’anecdote.
Ma copine la mariée m’impressionnait à passer toute la journée et toute la soirée perchée sur ses superbes Louboutins de 12cm plutôt aiguilles… Je lui demande comment elle fait pour supporter la douleur et elle me répond en rigolant « c’est simple, pendant un mois je me suis appliquée matin et soir la pommade des marathoniens, la Nok, c’est genial ! Je n’ai aucune douleur, c’est très efficace ».
Moi atterrée : la pommade des marathoniens ? original ! Mais qui est assez dingue pour courir un marathon franchement…

pied

Voilà comment j’ai découvert la pommade Nok. J’ai acheté un tube pour tester et mettre mes escarpins mais j’ai abandonné au bout de 2 jours, c’était trop gras et contraignant. A l’époque (et encore un peu maintenant), je suis flemmarde 😉

Je l’ai abandonné pour mieux y revenir quelques années plus tard et très assidûment. En effet, à présent, avant chaque grosse compétition, je m’applique de la pommade Nok entre 1 mois et 3 semaines avant le jour J.
Il est conseillé d’en mettre tous les jours avant l’effort au moins 20 jours avant l’épreuve. Du coup, je me masse les pieds avec tous les jours. C’est assez contraignant car la crème est très grasse. En temps d’adaptation est nécessaire pour s’habituer à la texture sur la peau et à la sensation des pieds qui peuvent glisser dans les chaussettes et parfois aussi dans les chaussures.

soins-des-pieds-running


Où peut-on s’appliquer la Nok ?

>Sur toutes les parties du corps où l’on souhaite éviter les irritations.

Pour ma part, voici les parties sur lesquelles j’utilise la pommade :

Sur les pieds :
entre 1 mois et 3 semaines, le jour J bien se tartiner les pieds (il faut qu’ils soient bien blancs crémeux 😉

Sur les parties où il va y avoir du frottement :
la veille et le jour de la compétition, je me tartine l’intérieur des cuisses (si je cours en short), toute la ligne de peau sous la brassière, parfois au niveau de l’intérieur du biceps.

Les garçons, je ne peux pas vous dire si c’est conseillé sur les tétons, renseignez-vous en pharmacie.

Cette pommade est radicale contre l’apparition de cloques, de rougeurs et blessures de frottements, entre autres.

Ce que j’aime moins :

Elle est très grasse et reste un peu sur les mains même après s’être bien savonné les mains à plusieurs reprises.
Son prix n’est pas donné, environ 10 euros, pour un tube qui se vide très vite au vu de son utilisation intensive.


Baume du tigre

Appelé Baume du Tigre ou Tiger Balm. J’applique cette pommade/ baume compact sur les parties du corps sensibles ou douloureuses suite à des blessures ou des inflammations tendinitaires et musculaires.

baume du tigre

 

Où peut-on s’appliquer du Baume du Tigre ?

Sur les tendons :
J’en mettais quotidiennement sur mes tendons d’Achille lorsque je souffrais d’un début de tendinite pendant ma première préparation marathon de Paris. Ce baume est fortement recommandé pour apaiser les inflammations des tendons. L’usage du baume m’a fait du bien en complément de séance de cryothérapie, de glaçage, de repos et de réduction de l’entrainement pour parer l’inflammation.

Dans le dos :
Appliquer du baume en cas de douleurs de lombaires en bas du dos.

Anecdote personnelle :
Les premiers mois de course à pied, j’ai commis une erreur de débutante… En effet, de plus en plus à l’aise sur les distances, en l’espace de 3 mois je suis passée de 10km à un semi….
Mon corps n’a pas suivi ma tête et son envie de galoper et de griller les étapes…
Selon vous, qu’est ce qui arrive dans ces cas-là ? BLESSURES et oui… Prévisible me direz vous ! Moi aussi j’ai commis l’erreur et croyez-moi je ne suis pas prête de l’oublier.

Le lendemain de mon premier semi-marathon, celui de Boulogne Billancourt (compte rendu à relire ici), lorsque je me suis levée le matin : je me suis complètement bloquée le bas du dos.

Mes lombaires étaient en feu et m’ont dit STOP. Impossible de marcher, de m’appuyer contre une chaise. C’était terrible. IL fallait que j’assume mon erreur et aller au boulot. J’ai passé la pire journée de vie. Avant d’arriver au boulot, je me suis achetée des patchs chauffants.
J’ai pris rdv d’urgence chez l’osteopathe qui m’a remise en place et m’a préconisé le chaud et d’appliquer matin et soir en me massant légèrement du baume du tigre.

Sur les genoux :
Suite à mon problème tendinitaire femoro-patellaire survenu lors de la préparation de mon 2eme marathon Nice Cannes (à relire ici), j’ai suivi des séances de kiné du sport pour réapprendre à courir sans douleurs et parer cette douleur au genou gauche.
Avant chaque sortie je m’appliquais du baume du tigre pour réchauffer et « anesthésier » légèrement mon genou pendant l’effort.
Je ne vous dirai pas que c’est la solution miracle pour enlever toutes les douleurs et vous faire disparaître vos douleurs. Dans mon cas, j’apprécie son efficacité en phase de guérison et pour limiter les inflammations en préparant le corps à l’effort.

Avant l’effort :
intense et de compétitions, j’en applique systématiquement sur les genoux et les tendons d’Achille par prévention.

Après l’effort :
si je ressens une sensibilité inflammatoire sur les genoux, tendons ou bas du dos, il peut m’arriver aussi de m’en appliquer après la douche et avant de me coucher pour laisser agir et reposer toute la nuit.

Pour ma part, j’appliquais le baume blanc avant et après l’effort car je n’en avais qu’un seul.

Il existe deux versions du baume du tigre :

La version rouge : recommandée pour l’utilisation avant l’effort.
ce baume extra fort stimule les muscles avant l’effort par un massage vigoureux.
Après l’effort, en massage léger, il procurer une sensation de soulagement rapide sous forme de chaleur contractante

La version blanche : recommandée après l’effort.
l’odeur est bien mentholée et procure une sensation apaisante (massage et inhalation). Il est possible d’en appliquer sur les narines, les tempes et la poitrine.
il peut aussi être utilisé en massage léger après l’effort.


Ces baumes ont de nombreuses vertus variées en fonction des symptômes :

du débouchage de nez en cas du rhume en appliquant un peu de baume aux abords des narines, aux maux de ventre en appliquant le baume sur le nombril jusqu’aux douleurs tendinitaires etc.
Je ne connais pas toutes les vertus du baume, seulement celles qui m’intéressent. En revanche, je vous conseille de vous renseigner sur internet ou dans les points de vente pour en savoir plus.

Auparavant compliqué de s’en procurer, aujourd’hui la commercialisation du Baume du Tigre se démocratise un peu plus, notamment sur les villages de (grandes/moyennes) courses où la marque a souvent un stand.

Ce qui me plait moins :

Le petit flacon en verre n’est pas très pratique pour récupérer la pommade avec les doigts surtout quand elle est bien dure en hiver.

Pour les filles qui ont des ongles, le baume risque de se coincer sous vos ongles et être un peu compliqué à attraper. Je vous conseille de le réchauffer légèrement avant de l’utiliser.
Attention, bien se laver les mains (même plusieurs fois) après application car si vous avez le malheur de frotter les yeux ou les abords des yeux, les douleurs de brulures ou d’échauffement de la partie touchées peuvent être fortes.
En cas de rhume et de narines irritées, attention à la dose de baume que vous appliquez pour vous déboucher le nez. Le baume est très puissant et peut brûler sur les surfaces de peau rouges et irritées.

N’hésitez pas à tester les produits pour vous faire votre propre avis.

Et vous, quels produits utilisez-vous pour prendre soin de votre corps sportif ?

 

Publicités