Comme vous le savez, samedi je serai sur le départ de cette célèbre et redoutable course de la SainteLyon pour la #mizunorelaycup.

Les particularités de la Saintelyon :

> une course trail de NUIT qui finit de jour pour la plus part de 72km pour la version solo ou en relai à 3 ou 4
> des CONDITIONS METEOS pouvant être redoutables (température négative, neige, verglas, vent, boue)

Pour ma part, je suis une (TRES) grande frileuse… J’ai beaucoup de mal à gérer et supporter le froid dans ma vie de tous les jours et dès que je suis humide suite à l’effort.

J’appréhende énormément d’avoir très froid, de ne rien y voir dans les descentes de nuit (mon gros point faible) et de ne pas savoir gérer ma course même si il s’agit que d’une petite partie de la course.

 

 

 

IMG_6122
De mon côté, je ne ferai pas la Saintelyon en entier mais uniquement le premier relai dans le cadre de la #mizunorelaycup soit le départ – Sainte Catherine : 28km – 850m D+

Je ne suis pas prête psychologiquement à faire 72km dans la nuit et le froid. En revanche découvrir l’aventure sur une bonne partie du parcours, ça me tente bien ! Et j’ai plutôt intérêt car je serai sur le départ samedi soir hahahaha

Pour en savoir plus sur l’aventure Saintelyon avec Mizuno c’est ici.

Je passerai le relai à Yoann à Sainte Catherine puis mon coach Stephane Celle finira en beauté la course jusqu’à la Halle tony Garnier à Lyon.

IMG_4741
Nous le rejoindrons quelques km avant l’arrivée pour l’accueillir et finir cette (belle je l’espère) forte aventure sportive ensemble !

Pour vous guider au mieux dans les derniers préparatifs de vos affaires, voici quelques conseils de Stephane Celle, mon coach, que j’aimerais vous faire partager :

3 points primordiaux pour affronter une course comme la Saintelyon:

> l’éclairage

l’équipement 

> l’alimentation

 

L’ECLAIRAGE

La Saintelyon est une course particulière par sa longueur mais surtout parce qu’elle se déroule en hiver et de nuit. L’eclairage est primordial.

Que prendre comme lampe frontale ?

>Je vous recommande une lampe dotée d’une puissance de 200 lumens minimum pour avoir une bonne vision.
Certains préfèreront la lampe version frontale, d’autre autour de la poitrine.

De mon côté, je préfère la version frontale pour pouvoir la retirer plus facilement et ne pas être trop serrée autour de la poitrine. La brassière est déjà suffisante 😉

> Privilégiez des piles neuves à une batterie rechargeable (autonomie + importante).
Certaines lampes se rechargent par alimentation électrique. C’est top pour économiser les piles, en revanche je trouve que c’est pas très adapté et compliqué niveau logistique sur des longues courses de nuit et dans le froid pour recharger.

Attention pour la version à piles :
toujours prévoir des piles de rechange au cas où !

IMG_6675

L’EQUIPEMENT

C’est une des clefs qui vont vous aider à bien gérer votre course. Avec un équipement adapté à soi, BIEN TESTER en amont, on est dans de bonnes conditions pour se concentrer sur son objectif et sa course.

J’insiste sur le « bien tester » son matériel car cela vous évitera du stress le jour.
En effet,  je me vais me retrouver dans cette situation par rapport à l’utilisation de la lampe frontale.
Faute de temps, d’occasions d’entrainements de nuit, j’ai TROP peu utilisé à mon goût ma frontale avant ce tout PREMIER trail de nuit.

Je risque de me trouver dans une situation de stress que j’aurais pu m’éviter avec la pratique (comment je la mets ? sur le bonnet ? comment régler ma lampe ? ça éclaire pas assez etc…)

Comme vous, gérer ma préparation correctement, sur des terrains et conditions climatiques nouvelles, me demande du TEMPS et de l’entrainement. Je fais au mieux avec le temps et l’état physique post blessure que j’ai en ce moment.
Je ne peux pas tout faire malheureusement.


Les chaussures

Contrairement aux éditions 2015 et 2016, l’édition 2017 sera hivernale.
Qui dit hivernale, dit risque de neige et de verglas !

Quelles chaussures porter le jour J ?

Pour des conditions froides avec risque de verglas mais sans neige, des chaussures mixtes peuvent parfois suffir.

En revanche, sur cette édition qui s’annonce neigeuse, je vous recommande fortement :
>des chaussures bien cramponnées
>des crampons de neige si vous avez l’habitude d’utiliser
Pour le reste, faites vous conseiller par des spécialistes de montagne et du trail dans des boutiques spécialisées ou sur le village de la Saintelyon.
Il existerait aussi des guêtres à mettre sur les chaussures mais je ne connais pas trop.

De mon côté, même si j’ai fait pas mal de sorties avec les Hyates 3 de Mizuno (légères et agréables mais pas étanches ni cramponnées pour la neige), je pense courir avec les chaussures Daichi 3 de Mizuno plus cramponnées et plus épaisses.

IMG_6121


Les vêtements


LE BAS

2 stratégies enfin 3 (pour les plus téméraires) à privilégier  pour que le corps reste au chaud :

> un collant temps froid de préférence imperméable et coupe-vent.

> un corsaire ¾ avec des machons de compression type BV sport elite (que j’utilise et que j’aime bien)

> pour les téméraires : le short. Cependant, vu le froid qui s’annonce, je pourrais vous suggerer d’éviter cette année car vos tendons risquent de ne pas apprécier la température sur une telle distance

LE HAUT

La régle des 3 couches va s’imposer !

>un tee-shirt manche courte ou longue termo transpirant pour évacuer parfaitement la transpiration tout en étant au chaud

> une épaisseur intermédiaire type pull respirant pour faire tempo entre le tee-shirt et la 3eme couche

> une 3eme couche avec une veste imperméable, coupe-vent et respirante pour protéger du vent, de la neige et de la pluie et rester au chaud.
Le top : une veste 20K (veste recommandée sur l’utmb)

En fonction de votre sensibilité au froid, cette 3eme couche peut être gardée dans le sacet sortie en fonction de la température au cours de la nuit.

Chacun gère sa sensation à l’effort et à la météo.

Attention également à ne pas trop vous couvrir pour ne pas trop transpirer et avoir encore plus froid une fois l’humidité installée.

> les extrêmités: ne surtout pas négliger de se couvrir les mains et la tête. Les extrêmités sont très importantes à protéger voire obligatoire !

IMG_4711


LE SAC D’HYDRATATION

Conseils pour ne pas que l’eau transportée gêle :
> mettre son sac d’hydratation sous sa veste imperméable pour le garder au chaud
> Privilégier les gourdes près du corps ou bidons
> Ne pas changer ses habitudes en course qui vous conviennent bien


Je vous souhaite une excellent Saintelyon ou trail de nuit à tous !

IMG_6171

Publicités